• Pensée complexe ou complexe de la pensée?

    Notre cher président est-il, comme on l'entend parfois, un authentique philosophe ? C'est ce que pensent en tout cas les journalistes du Point ou de l'Express, qu'on ne peut en aucun cas, sauf malhonnêteté intellectuelle, soupçonner de partialité envers leur idole.

     

    Il serait tout à fait inique de ne pas accorder à celui qui guérit des opinions malades et eurosceptiques le fait qu'il panse. On pourrait d'ailleurs opposer à ceux qui doutent de l'origine mystique et divine de sa pensée ce syllogisme implacable : Jupiter est un dieu, or Emmanuel Macron est Jupiter, donc Emmanuel Macron est un dieu. En ce qui concerne sa pensée complexe, tous ceux qui pensent donc que Sénèque un leurre ont tort.

     

    Quand on voit le temps qu'il passe à cultiver son image Alain fini, on ne peut nier qu'il réfléchit. Et il suffit de voir comme, en matière de chômage comme d'attractivité, à la simple évocation du nom d'Emmanuel, tout se dé-Kant pour s'en convaincre. Epicure de rappel : c'est quand même grâce à lui que Sartravaille en France.

     

    Tous ces sceptiques pour qui Macron n'est qu'un cuistre dont Onfray trop de cas sous le fallacieux prétexte que la ressemblance entre Platon et Christophe Castaner ne serait pas frappante ne sont que des jaloux. « Bad you ! » serait-on tenté de leur répondre. Notre président est simplement le mariage parfait entre un grand démocrate et le grand Démocrite.

     

    « Allons soyons sérieux, c'est un peu comme si on disait que BHL est philosophe » arguent certains. « Eh bien, on le dit aussi aussi », leur répondrai-je. D'ailleurs, l'idée selon laquelle un véritable philosophe ne chercherait pas sans cesse à prendre la lumière est absurde. Paillettes et réflexion peuvent parfaitement cohabiter et on peut à la fois aimer Levi-Strauss et Levy strass.

     

    Les Banquets qu'il organise à l'Elysée n'ont à ce titre rien à envier à celui auquel a participé Socrate et la facilité avec laquelle, au cours de ceux-ci, il nous Phédon de sa pensée sur un Platon montre qu'il sait tenir Théétète aux pseudozintellectuels chers à Najat et leur dire « Ménon » quand ils sont dans l'erreur.

     

    Si Macron ne fait pas l'unanimité, c'est uniquement parce que sa pensée, que le peuple rejette, que les bourgeois critiquent et que les aristos fanent, est trop moderne pour le commun des mortels. Capable de penser sur commande, aussi bien en anglais qu'en français, il Excel dans les « words » et a parfaitement compris qu'en matière d'aides sociales, il ne suffit pas d'un Marx pour que ça reparte.

     

    Ce beau président à qui les citoyens demandent régulièrement d'aller se faire voir chez les Grecs ne peut pas être une poire en philo mais bien plutôt un bel hellène. Et si le Premier ministre lui-même semble souvent subjugué par les discours du président, ce ne peut pas être le fruit du hasard. En matière de pensée, faire confiance à la philo selon Philippe, c'est le B-A BA ou plus exactement l'A-B AB.

     

    Je mets d'ailleurs au défi tous les malhonnêtes qui contestent la complexité de sa pensée de m'expliquer cette phrase de Manu : «Je suis tout à fait favorable à ce qu’on construise de nouveaux modèles de gouvernance. Ces nouveaux modèles pourront être mis en place à l’initiative des acteurs eux-mêmes et assureront une plus grande souplesse".

     

    Convaincu qu'il est de faire partie de ceux qui ont réussi et non pas de ceux qui ne sont rien, il a réinventé la formule de Descartes en l'inversant : « Je suis donc je pense ».

    « Dom Juan dit Carmen à toutMon Jupiter »
    Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    3
    Mercredi 25 Juillet à 14:00

    merci je vous ai écrit hier 

    2
    Mardi 24 Juillet à 23:20

    Bonjour, oui : quamelpusati@gmail.com

    1
    Mardi 24 Juillet à 21:01

    Bonjour, y a-t-il un moyen de vous contacter ? 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :