• Un train peut en gâcher beaucoup d'autres

    La SNCF s'active pour que les rames qu'elle a commandées, trop larges pour circuler dans près de 1300 gares, ne deviennent pas des trains fantômes.

    Vingt centimètres, c'est peu et beaucoup à la fois quand il s'agit de s'introduire entre deux parois. Et il est peu probable que ça suffise à faire siffler la locomotive de plaisir quand elle rentrera en gare :

    Alors que d'autres problèmes s'annoncent : les trains seraient trop larges pour se croiser dans certains passages souterrains, la SNCF ne semble pas près de voir le bout du tunnel

    SNCF + RFF : le ticket gagnant ?

    Si l'on en croit Le Canard enchaîné de mercredi, la RFF aurait fourni les bonnes informations à la SNCF sur « les écarts existants entre les wagons et les quais ».

    A priori, ça devait donc passer, sauf qu'un détail a été omis, nous confie le palmipède : « nombre de gares ont été construites plus de cinquante ans avant l'adoption de ces normes ». Qui soupçonner alors ? La SNCF, qui n'a jamais été très forte pour les contrôles ou Jacques Rapoport, le président de la RFF, dont le patronyme mériterait lui aussi d'être raboté ?

    « Alors que les commandes ont été passées en 2009, il aura fallu attendre 2011 pour que les équipes se rendent compte du problème, un an de plus pour en informer les régions puis deux autres années pour lancer les travaux de rabotage. » rapporte Le Monde.fr

    L'incompétence de la SNCF est-elle passée dans une autre dimension ?

    Pas du tout, en ayant constamment un train de retard et toujours autant de difficultés à anticiper, elle reste totalement fidèle à sa ligne de conduite. Et cela lui donnera enfin une bonne raison de supprimer des trains.

    Les mois qui viennent s'apparentent en tout cas à un long chemin de croix pour les chemins de fer. La SNCF était en galère de rames, elle rame maintenant pour sortir de la galère

    Raboter les quais : un travail d'orfèvre

    Outre que la somme s'annonce mirobolante (il s'agirait de plus de 100 millions d'euros, bien loin des 50 annoncés), les quais n'ayant pas tous la même dimension, seules certaines gares seront concernées par ces travaux de chirurgie éclectique.

    Raboter les quais pour ne pas faire capoter son projet, cela revient à élargir les voies en priant pour pouvoir étirer le budget. Mais qui va payer la facture ?

    "Il n'y aura aucun impact, et je m'en porte totalement garant, aucun impact sur le prix du billet", a affirmé M. Rapoport sur Europe 1, bien décidé à ne pas dérailler dans sa communication. On voudrait bien le croire mais qui va payer ? La RFF et la SNCF auront bien du mal à financer ces travaux et les Régions ne veulent pas en entendre parler.

    La SNCF a déjà prouvé, à maintes reprises, notamment lors de la création de ses ambiances TGV, qu'elle avait les ID larges, à défaut des voies. Alors pourquoi ne pas profiter de ce couac pour tenter une innovation à même de recréer une dynamique? En changeant de nom, par exemple : Le Réseau des Voies Serrées, c'est peut-être la meilleure façon de retrouver le droit chemin.

     

     

     

     

     

    « Littérature : le cinéma se met à la pageLe Brésil vainqueur par Nippon »
    Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    5
    Mardi 27 Mai 2014 à 21:00

    Pas de souci, c'est ton blog, amuse toi avec...

    4
    Mardi 27 Mai 2014 à 19:04

    Merci pour vos encouragements.

    @nico: je peux l'ajouter avec un copyright?

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Mardi 27 Mai 2014 à 08:27
    Les voies de la SNCF/RFF seraient-elles devenues impénétrables ?
    2
    caliméro
    Mardi 27 Mai 2014 à 08:27
    Excellent!
    1
    Mardi 27 Mai 2014 à 07:22

    "Le réseau des voies serrée... fidèle à sa ligne de conduite avec toujours un train de retard" ! MDR Qamel. Encore bravo, je suis fan.

    Mais ça donne bien envie de marcher sur le plancher des vaches tout ça :-)

    Anabelle

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :