• L"Eco-logique (Quamel Pusati)

    Au moment où l’attitude des écologistes fait polémique, Cécile Duflot, ministre du logement et ancienne  secrétaire nationale d’EELV, a accepté de répondre à nos questions. 

    Etes-vous favorable au traité européen ?

    Tout dépend si vous voulez que je vous réponde en tant que ministre du gouvernement ou en tant que membre d’EELV

    Mais allez-vous voter pour ou contre ?

    Mon avis personnel n’est pas intéressant

    Si le gouvernement vous a choisie comme Ministre du logement, c’est qu’il a sans doute jugé que votre avis serait intéressant…

    Oui mais pour le logement, c’est différent. J’ai toujours été passionnée par le logement, toute petite, déjà, je vivais dans un logement et je suis abonnée depuis plus de trois ans à la newsletter de seloger.com. J’ai aussi un logement de fonction, rue de Varenne et nous avons réussi à déloger Cohn-Bendit du parti, vous voyez que je suis calée sur la question.

    Mais votre parti s’appelle Europe-Ecologie-Les Verts, vous êtes donc censée être une Européenne plutôt convaincue.

    C’est une méprise, le nom « Europe » fait référence au groupe de rock et à sa chanson phare It’s a final countdown, une manière de dire que le compte à rebours est lancé et que si nous ne réagissons pas très vite, la planète court à la catastrophe. En fait, il faudrait prononcer « Yourope-Ecologie-Les Verts » mais comme tous les écolos ont un accent anglais déplorable, personne ne l’a jamais fait.

    Les écologistes ont toujours été anti-système et pourtant vous semblez plus que jamais accrochés à vos postes…

    Absolument pas, tout est une question d’équilibre, nous cherchons simplement à élaborer une conciliation contestatrice de refus approbatif.

    C’est-à-dire ?

    En d’autres termes, ce que nous recherchons, c’est un accord contestataire de résistance favorable.

    Mais n’est-ce pas un peu contradictoire de faire partie d’un gouvernement qui n’a pas le même avis qu’EELV sur le traité budgétaire et qui voit le Nucléaire comme une filière d’avenir ?

    Il ne faut pas déformer les propos de M. Montebourg. Quand il dit que le nucléaire est une filière d’avenir, il parle d’avenir à court terme, et il a toujours dit qu’il était pour une troisième révolution industrielle, or celle-ci sera écologique ou ne sera pas.

    N’est-ce pas un aveu de faiblesse du gouvernement que de se plier tout le temps aux exigences d’un parti qui n’a fait que 2,3% aux présidentielles ?

    Mais c’est un très bon score, récolter 828392 voix avec une candidate qu’on comprend encore moins quand elle parle Français que quand elle parle norvégien, il fallait le faire, cela prouve qu’il y a un vrai noyau dur d’écologistes dans ce pays

    Qu’est-ce que ça vous fait d’être l’héritière de figures telles que Brice Lalonde ou Dominique Voynet ?

    C’est sûr que ça met une grosse pression. Est-ce que je vais réussir à avoir leur charisme et leur impact sur le monde ? C’est un vrai défi.

    Concrètement, qu’apportent les ministres écologistes dans ce gouvernement ?

    L’écologie, c’est la santé, le bien-être, c’est défendre une certaine qualité de vie et je crois qu’avec la méthode anti-stress que j’ai découverte (cuisiner un chili le samedi soir à 22 heures), j’ai déjà amélioré le quotidien d’un bon nombre de Français, à commencer par mes 103598 abonnés sur Twitter.

    Quelle est la différence entre un bon et un mauvais écologiste ?

    Le mauvais écologiste, il voit une centrale nucléaire, il la ferme même s’il n’a pas encore trouvé de solution de remplacement ; le bon écologiste, il la ferme tout court.

     

     

     

     

    « L'interview de Zlatan (Quamel Pusati)Christine Angot: une fellation bon marché (Quamel Pusati) »
    Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :