• Est-on condamné à l'oubli ?

     

    Il est rare de revenir de vacances sans avoir oublié quelque chose sur place, surtout quand on a des enfants. Comment lutter contre ce fléau ? Notre rédaction a mené l'enquête.

    Le premier problème concerne le statut de la chose oubliée. Cela ne revient évidemment pas au même d'oublier une chaussette ou son appareil photo. Faire demi-tour et perdre une demi-heure pour une demi-paire, est-ce bien utile quand on sait qu'il est si facile de retrouver chaussette à son pied ? De même, perdre des collants, ça vous fait une belle jambe et vous n'avez pas forcément envie qu'on vous les refile. Idem pour un foulard : mieux vaut laisser chacun chercher son châle. Mais oublier une paire de chaussures, en revanche, c'est pas le pied. Et laisser tomber sa veste, c'est prendre le risque de se faire tailler un costard même s'il faut avouer que par grand froid, ce n'est pas désagréable d'être habillé pour l'hiver.

    Mais quelle que soit la valeur de l'objet égaré, le moment où l'on s'aperçoit de l'oubli est à prendre en compte. Si cela fait une heure que vous roulez sur le trajet du retour, perdre du temps à récupérer des choses futiles, cela revient un peu à aller chercher midi à quatorze heures. C'est à se demander s'il ne faudrait pas faire exprès d'oublier une chose importante, ses clés de maison, par exemple, pour que ça vaille vraiment la peine de revenir.

    Le mieux est donc encore de ne rien oublier. Alors, quelles solutions ? Me direz-vous.

    La première option est d'une logique implacable. Si l'on part du postulat que plus on s'étale, plus les risques sont grands d'oublier quelque chose, il suffit de ne rien sortir du tout de ses bagages ou de ne pas en apporter. Attention, toutefois : cette option peut fonctionner pour un week-end mais elle reste difficile à tenir au-delà du troisième jour de slip.

    La variante de cette option consiste alors à ne sortir de ses bagages que les choses qu'on remplace et qu'on met aussitôt sur soi. Pour les sous-vêtements, les t-shirts ou les pantalons, c'est assez pratique mais c'est à éviter avec les vestes, les casquettes, les bonnets et tous les accessoires qu'on est susceptible de laisser traîner quelque part à un moment ou à un autre. Le gros problème c'est qu'on risque d'avoir froid et partir sans trous de mémoire mais avec la goutte au nez, c'est le meilleur moyen d'emprunter un chemin qui mène au rhume.

    On peut également décider de lister tout ce qu'on amène. Mais c'est pas pour ça qu'on va tout retrouver. Faire une liste ne garantit pas du « lost »car remplir des listes ne préserve pas des trous de mémoire et il ne suffit pas de noircir du papier pour éviter les blancs. En outre, il n'est pas certain que le temps qu'on prenne à les faire soit inférieur au temps qu'on passe à chercher ses affaires.

    Une autre tactique consiste à ne rien emporter de précieux ou mieux, s'habiller avec des fringues dont on veut se débarrasser : un pantacourt ou des vieux t-shirts waïkiki par exemple. Mais dans ce cas-là, il faut renoncer à tout plan drague. Déjà, en temps normal, c'est dur de séduire mais on peut parier que vous ne toucherez aucun cœur en étant fagotté comme l'as de pique. Même en ayant par ailleurs beaucoup d'atouts, il sera difficile d'abattre ses cartes.

    Il y a également des choses qu'il est gênant d'oublier et qu'on ne peut pas vraiment réclamer. Une petite culotte ou un boxer, surtout s'ils ont été oubliés dans la chambre des hôtes le jour où ils sont partis faire des courses n'est peut-être pas un objet à aller chercher coûte que coûte. Dans certains cas, il est préférable d'être déculotté que trop culotté pur ne pas être mis à nu.

    Enfin, il faut également savoir extraire de ces situations des choses positives. Si votre conjoint vous hurle dessus parce que vous avez oublié l'appareil photo, c'est peut-être qu'il est temps de faire une mise au point. Tous les oublis ne sont pas des actes manqués mais parfois, ça y ressemble très portrait.

     

    « Brèves de la semaine (du 15/04 au 22/04)Brèves de la semaine (du 30/04 au 06/05) »
    Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :