• Comment trouver l'illumination pour Noël?

    Malgré l'air de fête qui devrait régner en ce jour de joie, la Fête de la Nativité est encore trop souvent synonyme d'ambiance de mort. Pour ceux qui ont la chance de la fêter, car il n'est pas rare de ne pas savoir où l'on crèche à Noël.

    Pour ceux qui ont cette chance, donc, tout l'art de cette fête va consister à ne pas confondre les courses de Noël et la course contre Noël.

    Voici quelques conseils pour ne pas trop user vos souliers avant de les déposer près de la cheminée.

    Comment remplir la hôte avec des bourses vides ?

    Voilà le premier gros problème posé par Noël.

    Il y a bien sûr la possibilité de se brouiller avec sa famille juste avant les fêtes. Si les rapports sont tendus avec celle-ci, vous êtes doublement gagnants. Mais vous vous privez de la possibilité de recevoir des cadeaux. Et si vous aimez un tant soit peu vos proches, il faudra ensuite trouver le moyen de se réconcilier avec tout le monde et ce n'est pas facile, surtout si votre anniversaire est en janvier.

    Si votre famille est suffisamment grande, vous pouvez tenter l'absence de cadeau. Avec un peu de chance, personne ne se rendra compte de rien. Et si ce n'est pas le cas, vous pourrez toujours accuser le Père Noël : il est primordial de ne pas le laisser tenir les rênes pour paraître blanc comme neige. Faire des présents tout en étant absent des courses, c'est endosser le beau rôle, au nez et à la barbe de celui-ci. Dites-vous bien que de toute façon, à force de passer par les cheminées, il n'y verra que du feu.

    Si votre petite famille ne vous permet pas de choisir cette option, vous pouvez essayer quelque chose de plus audacieux, comme répondre de temps en temps « c'est moi » à la question « Qui m'a fait ce cadeau ? ». Il convient évidemment d'être discret et de saisir une occasion où les autres sont occupés. N'hésitez pas également à glisser que « c'est un cadeau commun » au cas où le véritable auteur du cadeau se manifesterait un peu plus tard.

    Éviter que le repas vous pèze

    Enfin, se pose le problème du repas : le froid de canard ne garantit en rien le foie gras d'oie. On ne peut évidemment pas, le soir du Réveillon, se contenter d'un potage, au risque de déclencher la soupe à la grimace. Pourtant, avec quelques astuces, on peut donner l'impression de festin sans dépenser un sou. Quelques toasts sans foie gras, un plat d'huîtres vides non accompagné de Champagne seront autant d'éléments capables de créer la magie de Noël à peu de frais. Pour porter un toast, il suffira alors de bien soulever sa tranche de pain de mie et de parler d'une voix forte. Et peu importe qu'il n'y ait pas de Champagne, du Champ' omis, c'est toujours mieux que rien.

    Fuir les déco-rations

    Mais Noël, ce n'est pas qu'un problème d'argent, c'est aussi une question de temps. Sachant que le temps, c'est de l'argent, quand on voit les files d'attente dans les magasins, on se dit que le serpent n'a pas fini de se mordre la queue.

    « FNAC le vingt-quatre, Noël grisâtre » dit le proverbe. Mais nous avons, je crois, suffisamment expliqué plus haut comment gagner du temps dans l'achat des cadeaux.

    Passons au sapin. Si acheter des lumières et des guirlandes vous met trop les boules, il vous reste trois possibilités :

    -acheter un tout petit sapin, la décoration prendra quelques secondes mais c'est à éviter si vous recevez du monde chez vous le 24 : le mini-sapin n'empêche pas la maxi honte.

    -ressortir la déco de l'année précédente.

    -utiliser ce que vous avez sous la main. Des boules de pétanque peintes, des lacets colorés, des pommes de pin ou des cannelloni crus peuvent aisément faire office de décoration.

    Alors, certes, il reste l'après Noël.

    Il y a d'abord la déception que procurent certains cadeaux. Ce n'est pas parce que les souliers regorgent de paquets que l'on trouve nécessairement chaussure à son pied.

    Et puis il y a les restes de Noël après la fête : les aiguilles dans le salon, les miettes dans la cuisine et les gastros dans la salle de bain. Mais courage : c'est là qu'on verra vraiment ce que vous avez dans le ventre.

     

     

    « L'analyse de texte pour les nulsAu royaume des aveugles, les gosses sont rois »
    Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :