• Au royaume des aveugles, les gosses sont rois

    Attention à la mâche

    « A trois ans, elle mâchait du chewing-gum », m'a dit un jour une maman pour m'expliquer combien sa fille était en avance. Le pire, c'est qu'elle était tellement fière en racontant cette histoire de chewing-gum, qu'elle n'a même pas vu que j'avais du mal à l'avaler.

    Moi qui croyais avoir entendu tous les discours pré-mâchés possibles sur les enfants, je ne m'attendais pas à ce que mon cerveau à la masse tique encore.

    Mais j'ai de quoi me consoler : dans l'ascension des parents vers la vénération de leurs enfants, il aurait été dommage de rater la dernière mâche.

    L'amour rend aveugle, l'orgueil aussi

    « Il est hyper autonome », m'a dit un jour un papa, tout fier que son enfant aille régulièrement se servir à la cuisine en gâteaux sans rien demander à personne.

    J'ai failli lui demander s'il se servait également tout seul en épinards et en carottes râpées et s'il pensait bien, lorsqu'il préparait ses repas, à associer les huit acides aminé essentiels. Mais je n'ai finalement pas eu besoin de le faire car quelques minutes plus tard, son fils lui-même m'a apporté la réponse sur la moquette du salon, confirmant ainsi que ses repas étaient encore trop riches en glucides et que son père confondait autonomie et gâteaux vomis.

    Le problème, c'est que se faire dominer par un enfant tyrannique, ce n'est pas seulement gênant pour l'adulte, ça l'est surtout pour l'enfant : c'est un double « cas mouflet ».

    Un écran de fumée ?

    « Elle se débrouille super bien sur son ordinateur » m'a dit un jour une maman qui tentait de justifier l'échec de sa fille à l'école par l'aveuglement de la maîtresse qui ne savait pas reconnaître ses capacités.

    Quel dommage effectivement que les professeurs ne voient pas que faire le mac avec son ordi est, à notre époque, révélateur d'un immense talent.

    Tout comme savoir utiliser le magnétoscope que nos parents ne savaient parfois même pas faire fonctionner, était, de notre temps, révélateur de (télé) génie.

    Une autre fois, c'est un papa qui a expliqué à mon fils, qui reprochait au sien d'avoir triché, que c'était impossible car « il ne triche jamais », ce que je l'ai pourtant vu faire de mes propres yeux, quelques secondes plus tard. Quand on prend son fils pour le roi, il ne faut pas s'étonner qu'il en cache parfois un dans sa manche.

    Quant à moi, j'ai déclaré, avec beaucoup d'assurance, cet été, à ma sœur, que si mon fils aîné était gourmand, il avait le mérite de toujours demander l'autorisation de se servir avant de le faire. Tout ceci alors même qu'elle venait de voir exactement le contraire quelques minutes plus tôt.

    Montrer son majeur ou exposer son mineur

    Il est évidemment mieux de désirer un enfant et de vouloir le meilleur pour lui que de procréer avec un inconnu sous l'effet de l'alcool et de faire rimer progéniture et prochaine biture. L'idée n'est évidemment pas de rejeter son rejeton et de lui souhaiter une fin tragique en faisant un mort-vœu.

    Mais si nous ne nous servons plus de nos enfants comme de la main d’œuvre pour cultiver les champs, je me demande parfois si nous ne continuons pas à les utiliser, d'une autre façon. Pour nous mettre en valeur aux yeux des autres ou à nos propres yeux.

    Nous leur donnons des prénoms originaux et les mettons dans des écoles Montessori pour être sûrs qu'ils seront bien tous uniques, de la même façon que nos grands-parents tenaient à ce que leurs enfants ne se distinguent pas des autres, afin de se prémunir du qu'en dira-t-on.

    Peut-être est-il encore temps d'en prendre conscience. Mieux moutard que jamais.

     

     

     

    « Comment trouver l'illumination pour Noël?Les livres : des cadeaux qui n'emballent pas? »
    Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    1
    nicolas
    Mardi 16 Décembre 2014 à 15:08

    Bernard Mabille, sors de ce corps...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :